Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Tournois de football

L'histoire des Coupes du Monde et d'Europe de football. Avec les résultats, effectifs et résumés signés par moi-même.

Coupe du Monde 1966 en Angleterre, Groupe A: France - Mexique

Publié le 3 Novembre 2020 par Ygor Parizel in France, Mexique, Wembley

Match 5

Groupe A

13 juillet 1966

Wembley, Londres (69,000)

 

France - Mexique 1-1 (Arb: Menachem Ashkenazi, ISR)

Buts: 48' Borja (0-1), 62' Hausser (1-1)

 

1 Marcel Aubour (O. Lyon, 26)

2 Marcel Artelesa (C) (AS Monaco, 28)

4 Joseph Bonnel (Valenciennes, 27)

5 Bernard Bosquier (Sochaux, 24)

6 Robert Budzynski (FC Nantes, 26)

8 Nestor Combin (Varèse, 25)

11 Gabriel De Michèle (FC Nantes, 25)

12 Jean Djorkaeff (O. Lyon, 26)

13 Philippe Gondet (FC Nantes, 24)

14 Gérard Hausser (RC Strasbourg, 27)

16 Robert Herbin (AS Saint-Étienne, 27)

Entraîneur: Henri Guérin

 

12 Ignacio Calderón (Atlas Guadalajara, 22)

2 Arturo Chaires (Atlas Guadalajara, 29)

3 Gustavo Peña (C) (Oro, 23)

6 Isidoro Díaz (Atlas Guadalajara, 26)

8 Aaron Padilla (Pumas, 24)

10 Javier Fragoso (Club America, 24)

14 Gabriel Núñez (Zacatepec, 24)

15 Guillermo Hernández (Atlas Guadalajara, 24)

17 Magdaleno Mercado (Atlas Guadalajara, 22)

19 Salvador Reyes (Atlas Guadalajara, 29)

20 Enrique Borja (Pumas, 20)

Entraîneur: Ignacio Trelles

 

Résumé

Avant le coup d'envoi de ce deuxième match du Groupe A, les deux jeunes sélections (pas un seul trentenaire sur les 22 joueurs) ont un joli coup à faire, les anglais favori du groupe ayant été contraint au 0-0 face à l'Uruguay. Dans ces premières minutes, c'est le Mexique qui prend en main la partie, par un coup-franc excentré sur la droite frappé directement oblige Marcel Aubour a dévier. Pourtant ce début de match est étonnant car sur le papier, El Tri joue avec une défense à 5. Enrique Borja commence alors son récital, il ne réussi malheureusement pas à avoir le bon timing pour placer correctement sa tête au fond sur une phase. C'est toujours Borja qui inscrit un but annulé pour hors-jeu dommage car l'action était belle, gros avertissement pour la France. Les Bleus doivent se contenter de miettes avec des shoots pâlots qui ne font pas trembler Calderon. Ensuite, un coup-franc sur la gauche transperce tout le rectangle sans personne pour le toucher, le danger se précise. La plus grosse opportunité pour la France vient des pieds de Bosquier qui tire un coup-franc suite à une faute sur Hausser au coin de la surface de réparation, le ballon passe à un peu moins de 1 mètres du poteau droit, c'est dire ! Cela semble donner un petit déclic aux français qui commencent enfin à être plus entreprenant, mais à la pause on comprend que les anglais et même les uruguayens sont plus forts que les deux nations jouant en ce moment à Wembley. Les français plaçant leurs espoirs sur les épaules d'Herbin doivent être déçu car le milieu de Saint-Étienne est noyé dans l'entrejeu, jouant partout et nulle part à la fois. C'est toutefois ce dernier qui donne des frissons aux mexicains à la reprise car sa puissante tête est détournée à même la ligne par un défenseur suite à un corner de Combin. Enrique Borja trouve finalement la solution, même si il doit s'y reprendre à deux fois pour marquer après le centre précis de la gauche de Fragoso, le 0-1 bien mérité. Padilla pour le Mexique puis Gondet pour la France obtiennent une possibilité, qu'ils galvaudent. À la 62e, le flanc droit mexicain s'est un peu découvert, Budzynski et Hausser en profitent pour aller inscrire le 1-1 grâce à un tir tendu de ce dernier au premier piquet que le ballon touche d'ailleurs. Les Bleus reviennent au score contre le cours du jeu mais cela à le don de booster la confiance de ceux-ci qui se montrent dès lors plus productif même si c'est Borja qui sur une tête plongeante difficile fait pousser un soupir aux supporters hexagonaux qui commencent à siffler les joueurs mexicains à cause de plusieurs passes en retrait à leur gardien. Philippe Gondet a la plus belle occasion du match pour la France, d'un volée qui frôle le cadre, dernier moment intéressant car ensuite le Mexique se réinstalle dans les 30 mètres adverses mais sans se procurer de véritables possibilités, certainement par manque de fraîcheur. En conclusion, la France repart du stade avec le point inespéré du partage à la vue, des piètres (et le mot est faible !) 60 premières minutes de jeu quant aux centraméricains ils doivent regretter le manque de chance de Borja à la conclusion car ils méritaient d'obtenir les deux points finaux. Les deux équipes paraissent bien légères, est-ce dû au manque d'expérience des 22 jeunots sur la feuille de match ?

Homme du match: Enrique Borja

Le joueur des Pumas est nettement supérieur, alors qu'il n'a que 20 ans, à tous les hommes présents sur le terrain tant d'un point de vue physique que technique, il fait aussi preuve d'un esprit de conquête au-dessus de la moyenne, il se projette sans cesse dans les 16 mètres français en venant de plus bas. Il a également énormément récupéré de ballon avec son compère Mercado dans le milieu. Dommage qu'il n'ait pas réussi à conclure sur les deux ou trois actions peu aisées qu'il s'était faite.

Commenter cet article