Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Tournois de football

L'histoire des Coupes du Monde et d'Europe de football. Avec les résultats, effectifs et résumés signés par moi-même.

Match 34

Groupe 4

12 juin 1986

Stade Jalisco, Guadalajara (51,000)

 

Brésil - Irlande du nord 3-0 (Arb: Siegfried Kirschen, RDA)

Buts: 15' Careca (1-0), 42' Josimar (2-0), 87' Careca (3-0)

 

1 Carlos (Corinthians, 30)

13 Josimar (FR Botafogo, 24)

4 Edinho (C) (Udinese, 30)

6 Júnior (FC Torino, 31)

7 Müller (FC Sao Paulo, 20) > 27'

9 Careca (FC Sao Paulo, 25)

14 Júlio César (Guarani, 23)

15 Alemão (FR Botafogo, 24)

17 Branco (Fluminense, 22)

18 Sócrates (Flamengo, 32) > 68'

19 Elzo (Atl. Mineiro, 25)

Remplaçants

8 Casagrande (Corinthians, 23) < 27'

10 Zico (Flamengo, 33) < 68'

Sélectionneur Telê Santana

 

1 Pat Jennings (Everton, 40)

2 Jimmy Nicholl (West Bromwich Albion, 30)

3 Mal Donaghy (Luton Town, 28) J

4 John O'Neill (Leicester City, 28)

5 Alan McDonald (Queens Park Rangers, 22)

6 David McCreery (Newcastle United, 28)

21 David Campbell (Nottingham Forest, 21) > 71'

8 Sammy McIlroy (C) (Manchester City, 31)

10 Norman Whiteside (Manchester United, 21) > 67'

11 Ian Stewart (Newcastle United, 24)

17 Colin Clarke (Bournemouth, 23)

Remplaçants

19 Billy Hamilton (Oxford United, 29) < 67'

14 Gerry Armstrong (Chesterfield, 32) < 71'

Sélectionneur Billy Bingham

 

Résumé

Quelques absences sont remarquées par rapport aux deux premières journées d'abord Santana doit faire avec le forfait de Edson que Josimar de Botafogo remplace, et Müller sera aligné devant avec Careca à la place d'un effacé Casagrande. Billy Bingham apporte des retouches aux avant-postes avec Campbell et Stewart qui entoureront Clarke et Whiteside; l'Ulster va t-il jouer l'offensive à outrance pour aller chercher la qualification ? Ils devront en tout cas prendre des risques. Le Brésil monopolise le ballon dès les premiers instants. C'est plaisant comme début de partie avec cette opposition de styles. Les nord-irlandais s'amènent toutefois à plusieurs reprises dans la surface brésilienne malgré la domination de ceux-ci. Beaucoup de petites fautes sont commises par les britanniques pour casser le jeu des sud-américains, qui sont dans une situation complexe et ne pénètrent pas dans le rectangle de Jennings tant les mailles de l'organisation sont tenues. Il y a déjà eu deux frappes au but de Carlos, mauvaises cela dit ! Müller réussi à entrer dans les 16 mètres adverses par la droite, il va au but mais shoote à bout portant sur Jennings. Donaghy prend une carte, il attrape en tant que dernier homme un ballon de la main sur une contre-attaque. But pour le Brésil, Josimar dans le coin droit du terrain ne peut se débarrasser des deux nord-irlandais qu'il a sur le dos mais parvient à adresser un centre parfait à mi-hauteur sur lequel Careca expédie en un-temps au fond malgré le fait que Jennings touche le cuir, 1-0. Les minces espoirs nord-irlandais s'envolent-ils déjà ? Plusieurs actions des deux côtés mais médiocrement exploitées. Socrates trouve d'une passe tranchante Branco en position d'avant-centre mais un défenseur empêche l'occasion. Le pauvre Clarke tout seul devant doit tirer son plan. Envoi à terre cadré par Alemao, il en faut plus pour effrayer Jennings. La plus belle chance nord-irlandaise avec un long centre au second piquet ou Carlos détourne tout juste devant Clarke. La plage de temps entre la 25e et la 30e voit la possession des irlandais. Müller est blessé, c'est Casagrande qui le remplace. Le Brésil reprend sa mainmise. Coup-franc sur l'aile gauche donné rentrant par Junior, ça passe devant tout le monde et frôle le poteau. L'Irlande du nord joue plus haut cependant, plus le choix de toute façon. Sur une phase de passes aux alentours de la surface irlandaise, Junior en entrant dans la surface a un quasi face-à-face avec Jennings, mais le brésilien frappe trop au centre. En face, c'est McIlroy qui tape à ras de sol un bon mètre à côté puis Alemao cadre d'un endroit décentré aucun problème pour Jennings. Les ailiers nord-irlandais continuent couramment à distribuer des centres vers Clarke mais ça ne donne rien. Occasion pour Casagrande mais celui-ci est hors-jeu de peu. Juste après c'est 2-0, le Brésil fait tourner de gauche à droite devant le rectangle sur une phase qui semble ne plus progresser, mais abouti à Josimar qui lui se décide malgré sa position très excentrée à droite à plus de 30 mètres de tenter, son envoi flottant surprend Jennings et s'arrête en lucarne opposée. Le Brésil insiste avec Elzo à distance mais il est contré puis Careca à la retombée d'un centre est refoulé des 16 mètres par Whiteside. Certainement la mi-temps la plus accomplie de la Seleçao.

On repart sur les mêmes bases, le Brésil tient le ballon et l'Irlande part en contre et force des coups de pied arrêtés. Bon centre de Stewart mais ni Clarke, ni Campbell ne touchent le cuir. C'est encore Clarke qui est lancée en profondeur mais ne peut prendre de vitesse Julio César dommage c'était bien vu. Ce quatrième quart d'heure est plus posé. Tir au-dessus de Stewart de plus de 20 mètres. Socrates trouve dans la surface adverse Careca qui voit un bon retour de McDonald avant que l'attaquant de Sao Paulo ne puisse marquer. C'est moins rythmé faut dire qu'à 2-0 le Brésil n'a pas à se dépasser ! Par contre c'est plus équilibré le Brésil laisse volontiers l'initiative. Tir dévié d'Alemao pris par Jennings. Coup-franc de Junior pas assez enroulé pour finir entre les perches. D'une vingtaine de mètres c'est McIlroy qui essaie, le rebond ennuie Carlos qui s'y prend à deux fois pour stopper puis tir détourné de Whiteside qui passe à côté Carlos était pris à contre-pied, et un troisième essai en moins d'une minute avec McIlroy qui croque son tir croisé. Frappe tendue de Socrates détourné en coup de coin. Zico s'échauffait déjà sous les vivas du public mais lorsqu'il monte à la place de Socrates pour jouer ses premières minutes du Mondial, c'est une ovation qui l'accueille ! Hamilton monte en même temps dans l'anonymat. Et le N°10 du Flamengo prend tout de suite les manettes de son équipe. Armstrong monte à son tour pour les 20 dernières minutes. On joue dans la partie de terrain du Brésil entre la 70 et 75e mais l'Irlande ne se créé pas d'occasion. Tentative de volée excentrée de Stewart mais écrasée. Centre de Branco du droit vers le second poteau ou Careca de volée croise, Jennings s'oppose encore. On doit pas être loin de la dizaine de centre venu de la droite pour les nord-irlandais en cette seconde période, aucun n'a donné quelque chose ! Action entre McIlroy et Armstrong à droite, McIlroy aux 16 mètres se place sur son bon pied et enroule pour le poteau opposé mais Carlos repousse. Junior dans le rectangle adverse à gauche est empêché de tirer lui-même, il remet alors à Zico qui voit son envoi être contré. Une-deux entre Zico et Casagrande dans les 16 mètres, le tir de Zico est bloqué par Jennings mais Casagrande récupère sur le côté mais son court centre est attrapé par Jennings or dans la minute suivante Careca réalise un une-deux sur la droite cette fois avec Zico qui donne l'assist en talonnade, Careca ajuste Jennings 3-0. Branco évite le hors-jeu et se retrouve en position de shoot dans les 16 mètres, il croise mais Pat Jennings du pied renvoie sur Casagrande qui veut contrôler mais cela lui échappe. En conclusion, il s'agit du meilleur match du Brésil qui termine avec 6 points sur 6 et 5 buts inscrits pour 0 encaissé ! Peut-on voir la Seleçao comme une prétendante au titre désormais ? L'Irlande du nord a fait une Coupe du Monde convenable, c'est juste que le Brésil et l'Espagne étaient supérieurs et empêchent ainsi les deux autres nations d'obtenir assez de points pour postuler à une des troisièmes places qualificatives.

 

Homme du match: Pat Jennings

Pour son anniversaire (41 ans !) le légendaire portier d'Everton a réalisé une très belle performance. Il a multiplié les parades sur les tentatives, parfois même à bout portant des brésiliens, ses relances à la main toujours aussi précises, ses prises de balles aériennes sont toujours aussi agile. Il ne fait pas son âge ! Faut aussi noter les excellentes prestations de Alemao, Branco, Careca et Zico.

 

Commenter cet article

ku casino 13/07/2021 04:23

Interesting point of view and I agree with most of what you say.You've made some valid points and I think you're spot on.